Tulum, au coeur de la Riviera Maya

Tulum

Après avoir passé deux jours très agréables à Bacalar, nous avons continué notre voyage vers le nord – direction Tulum. Pour y aller, nous avons pris un bus ADO. Le trajet Bacalar – Tulum dure environ 2h45 (prix du billet par personne : 252 pesos). Tulum est très bien desservi par les lignes de bus, vous n’aurez pas de problème pour trouver une connexion.

La ville se trouve sur la Riviera Maya (la côte est du Yucatan), la partie la plus visitée du Mexique. Nous avions hâte de découvrir cet endroit, mais on savait aussi que Tulum allait être une des étapes les plus touristiques de notre voyage. Et il est vrai que les « voisines » Cancun et Playa del Carmen commencent à déteindre sur Tulum. Le petit village tranquille d’autrefois n’a pas encore complètement disparu, mais les infrastructures touristiques commencent à prendre le dessus.

Si vous voulez visiter la Riviera Maya (et ce serait dommage de s’en priver !), nous pouvons néanmoins vous conseiller Tulum pour le logement. Vous y trouverez certainement encore un peu plus d’authenticité que plus au nord. En plus, c’est un bon point de départ pour visiter la réserve de Sian Ka’an plus au sud, dont on vous parlera dans un prochain article.

Que faire à Tulum ?

Tulum concentre surtout deux attraits majeurs : son site archéologique et les cenotes à proximité. Nous vous avons déjà parlé des cenotes dans un article séparé, nous n’allons donc pas les détailler à nouveau ici. Mais il y en a beaucoup aux alentours de Tulum, et des très très beaux !

En ce qui concerne le site archéologique, nous vous recommandons d’y aller très tôt. Premièrement à cause de la chaleur (il n’y presque pas d’ombre), et deuxièmement pour éviter les hordes de touristes venues en car de Cancun ou Playa del Carmen pour la journée. Nous sommes arrivés au site vers 8h30 et nous avons fait une visite guidée d’environ 45 minutes avec un guide francophone (560 pesos pour la visite, en plus des 70 pesos d’entrée par personne). Après, nous avons continué à explorer le site tout seul et sommes partis vers 10h45 – juste au bon moment.

Les ruines de Tulum valent définitivement le détour, c’est très beau. Il s’agit d’un des rares sites Maya qui se trouve au bord de la mer, et il est bien conservé. En plus, vous pourrez y rencontrer les rois secrets des lieux, les iguanes. Comme vous pourrez le constater sur nos photos, il y en a partout !

Côté village ou côté plage ?

Il faut savoir qu’il y a deux côtés de Tulum – le côté « village » et le côté « plage ». C’est très important pour la sélection du logement. Si vous voulez être au bord de mer, vous n’aurez pas le choix – il faudra réserver dans un des resorts qui se trouvent sur la plage. Les chambres y coûtent forcément plus chers que dans le village, et vous aurez moins de choix en terme de sorties (à part rester dans votre hôtel ou aller dans un des hôtels à côté).

Si vous optez pour pour le côté village, vous pourrez trouver une chambre moins chère, et vous aurez plus de choix en terme de boutiques, restaurants, bars, etc. Par contre, vous serez loin de la plage. Il faut aussi savoir qu’il n’y a qu’une petite partie de la plage de Tulum qui est en libre accès et non pas privatisée par les hôtels qui s’y trouvent.

Nous avions logé dans le village et ne regrettons pas notre choix. Les grands complexes hôteliers ne sont pas pour nous de toute façon. Nous n’avons pas beaucoup profité de la plage à Tulum, mais nous y sommes quand même allés à deux reprises. Il existe aussi la possibilité de profiter des installations des hôtels sur la plage juste pour une journée (« Beach club »), en contrepartie d’une consommation minimum au bar/restaurant. Bretzel l’a essayé, cela peut être sympa pour une journée détente/repos.

Comment se déplacer à Tulum ?

De manière générale, nous vous recommandons la location d’un vélo à Tulum. Tout est plat, on peut donc rouler à vélo confortablement, malgré les températures. C’est le moyen le plus pratique pour aller au village, à la plage ou pour rejoindre un cenote. Vous trouverez plusieurs agences de location de vélo dans Tulum. Il peut être intéressant de comparer les prix. Le premier jour, nous avions pris les vélos de notre hôtel (150 pesos par personne), mais on peut en trouver entre 80 et 100 pesos par vélo aussi.

Louer des vélos à Tulum

Où loger et manger à Tulum ?

A Tulum, nous avons logé à l’hôtel Ginger. Nous avons payé environ 55 € par nuit pour une chambre double avec petit déjeuner. Les chambres sont plutôt modernes, avec une belle décoration. Le Wifi et la clim marchaient sans problème et on était au calme.

Chambre de l’hôtel Ginger à Tulum

L’hôtel Ginger dispose également d’une petite piscine, mais elle se trouve juste à côté de l’entrée et elle est vraiment minuscule – ce qui ne nous a pas donné envie de l’essayer. Le petit déjeuner est très bon, et l’hôtel offre plusieurs services intéressants : on peut louer des vélos, réserver des excursions et faire laver son linge. Tout le personnel était très accueillant.

En ce qui concerne la localisation, vous êtes à côté de l’avenue principale (la route n° 307) où vous aurez tous les magasins, supermarchés, restaurants et bars du village. Etant situé dans une petite rue parallèle, on est très proche du centre, sans être dérangé par le bruit. La situation géographique de l’hôtel est donc très intéressante :

En ce qui concerne les restaurants, nous avons essayé les suivants à Tulum :

  • La Hoja Verde : Nous y avons déjeuné le jour de notre arrivée à Tulum. C’est un restaurant végétarien/vegan avec un choix alléchant et des tarifs raisonnables. Les plats n’étaient pas exceptionnels, mais on a néanmoins bien mangé.
  • El Asadero : C’est un restaurant pour les amateurs de la viande. Mieux vaut arriver tôt ou réserver, sinon il faut faire la queue. La viande grillée était très bonne, le service correct aussi – forcément, il faut payer un peu plus cher.
  • El pez nativo : Notre coup de cœur à Tulum. C’est un tout petit restaurant (seulement quelques tables), et comme le nom l’indique, spécialisé dans le poisson. Tout était délicieux, une petite carte composée de produits frais et de qualité. On ne pouvait pas y manger tous les soirs (1000 pesos pour deux quand même), mais cela vaut le coup au moins pour un repas.
  • La Malquerida : Situé sur la grande avenue, ce restaurant est forcément un peu plus touristique. Nous avions peur d’avoir atterri dans un attrape-touriste, mais ça allait. Bon rapport qualité-prix. Nous vous conseillons de rester sur les spécialités mexicaines.
  • El Vegetariano : Un autre restaurant végétarien/végan (il y en a un certain nombre à Tulum). Il se trouve un peu en retrait dans une rue plus calme. Côté plat, vous y trouverez des choses plutôt simples (burgers, sandwichs, salades, soupes, et quelques classiques mexicains version végétarienne), mais de qualité.
  • Puro Corazon : Le seul bar que nous avons testé côté Tulum plage, et nous ne pouvons pas parler de la nourriture car nous y avons seulement pris un verre. L’accueil et le cadre sont sympas en tout cas, le propriétaire est français.
  • Caribe Mexicano : Certainement pas le meilleur choix à Tulum. Les classiques mexicains ne sont pas mauvais, et le tarif reste relativement raisonnable. Mais cela reste de la qualité moyenne, et il y a mieux aux alentours.

La Riviera Maya et la sargasse

Nous ne pouvons pas finir cet article sur Tulum sans parler du gros problème de la sargasse qui envahit la Riviera Maya. En effet, cette algue brune se répandit de plus en plus sur les côtes est du Mexique. Pendant notre séjour à Tulum, la présence de la sargasse ne nous a pas permis de nous baigner dans la mer. Outre l’aspect visuel peu joli, la sargasse émet une odeur désagréable, ce qui n’invite pas à s’installer sur la plage.

  • Sargasse des ruines de Tulum
  • Sargasse de la plage de Tulum

Malgré le fait de ne pas avoir profité de la mer, nous avons néanmoins passé cinq jours très agréables à Tulum. Vous pourrez faire d’autres choses et vous baigner dans les cenotes aux alentours, au lieu d’aller dans la mer. Cela reste néanmoins un point très important à vérifier avant votre départ. Surtout les personnes souhaitant un séjour plage feront mieux de se renseigner sur la situation avant de voir leurs vacances gâchées par la sargasse.

(Bretzel)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *