Mérida, la ciudad blanca

Paseo Montejo à Mérida

C’est à Mérida que nous avons fait nos premiers pas sur le sol mexicain, au tout début de notre voyage de 4 semaines. Nous y sommes arrivés par un vol interne de la capitale, Ciudad de México (2h de vol). Vous trouverez quelques informations pratiques concernant l’aéroport et le transfert au centre-ville en bas de cet article.

Mérida est une jolie ville coloniale, avec une grande place centrale animée et des beaux édifices. La plupart des touristes l’utilisent comme point de départ pour des excursions aux alentours, et à juste titre : elle est très bien située pour visiter facilement les sites d’intérêt de la région (la Ruta Puuc et ses multiples vestiges Maya, la réserve de la biosphère à Celestun, les cenotes de Cuzama, etc.), tout en étant bien desservie par les transports (aéroport, station d’autobus).

Que faire à Mérida ?

Malgré tous ces avantages, on a rapidement fait le tour de la ville. Mais nous tenons tout de même à vous donner les informations concernant les choses qui sont à voir et à faire à Mérida même :

  • Plaza de la Independencia : la grande place centrale où on peut flâner, s’asseoir à l’ombre, regarder les gens passer … particulièrement agréable le soir quand les Mexicains profitent de la « fraîcheur » (tout est relatif !) et le dimanche, sans la circulation autour.
  • Casa de los Montejo : la magnifique demeure de la famille Montejo (les « conquistadores » du Yucatan) où on peut voir des objets et meubles du 19ème siècle, des expositions temporaires et un joli patio. Gratuit.
  • Palacio de Gobierno : surtout intéressant pour les belles fresques dans le Salon de Historia qui dépeignent le sort du peuple Maya face aux envahisseurs espagnols. Gratuit.
  • Paseo Montejo : les « Champs Elysées de Mérida ». En se baladant le long de cette avenue, on peut voir des résidences luxueuses, mais aussi hôtels, restaurants et quelques boutiques. Si on part du centre-ville, et au bout d’une longue marche, on arrive à la fin au Monumento a la Patria, une oeuvre surprenante qui fait penser à l’Art déco.
  • Gran Museo del Mundo Maya : nous ne l’avons pas fait parce qu’il est un peu excentré par rapport au centre-ville, donc nous ne pouvons pas vous donner notre avis, mais il paraît qu’il est très bien fait.

Mérida est une ville qui fait beaucoup pour ses touristes. Pour avoir toutes les informations sur les événements pendant votre séjour, vous pouvez consulter le site www.yucatantoday.com qui existe en version espagnole et anglaise. A noter surtout :

  • les visites guidées gratuites de la ville qui sont organisées tous les jours (sauf dimanche) à 9h30. Point de rencontre : le Centro de Informacion Turistica (Palacio municipal, à côté de la Plaza de la Independica)
  • les concerts et spectacles qui sont organisés aux alentours de la Plaza le soir. Nous avons par exemple pu profiter d’un spectacle son et lumière projeté sur la façade de la Casa de los Montejo qui racontait la rencontre de Francisco de Montejo avec un leader Maya.

Où loger et manger à Mérida ?

Nous avons logé à l’hôtel Aries y Libra. Même si ce n’était pas le coup de foudre tout de suite, nous avons finalement bien apprécié ce petit hôtel familial. Il paraît un peu rustique de premier abord, mais les chambres sont très propres, avec une clim et une connexion WIFI qui marchent très bien, et l’accueil est sympathique et souriant. Il y a une petite piscine, que nous avons utilisé plusieurs fois après nos excursions pour nous rafraîchir, et aussi un parking si vous avez une voiture de location.

Il faut savoir qu’il se trouve un peu à l’écart du centre-ville (10 à 15 minutes de marche), mais si cela ne vous dérange pas, c’est une bonne option pour se loger, et surtout à un rapport qualité-prix très intéressant (environ 25 € la nuit, petit déjeuner en supplément). Ci dessous vous trouverez l’emplacement :

En terme de restaurants, nous avons testé les suivants à Mérida :

  • Alma Calma : nous y avons fait une halte pour un déjeuner tardif. Il est un peu excentré par rapport à la zone très touristique autour de la Plaza, et l’endroit est très agréable avec son patio. Cuisine mexicaine classique sans être exceptionnelle, bon rapport qualité-prix. 
  • Amaro : celui-ci est dans tous les guides, donc on y croise forcément surtout des touristes. Le cadre est joli (encore un patio), le service très attentionné et la nourriture bonne, même si c’est un peu cher pour ce que c’est. Nous avons quand même passé une très bonne soirée.
  • Apoala : notre préféré à Mérida. Idéalement situé sur un côté du parc de Santa Lucia, nous y avons très bien mangé et aussi dégusté des bières artisanales locales. Vous y trouverez des classiques de la cuisine mexicaine avec une touche de modernité. Service aux petits soins, prix en adéquation avec la qualité.
  • Los Platos Rotos de Frida : nous y sommes allés sur recommandation du Petit Futé, mais nous n’avons pas accroché. Peut-être que nous n’avions juste pas de chance avec les plats que nous avions commandés, mais une famille française à côté n’a pas fini leurs assiettes non plus. Par contre, les tarifs sont plus que corrects.
  • Peruano : fans de ceviche, nous avons testé ce restaurant un soir. C’est un peu plus haut de gamme, avec des créations culinaires savoureuses – par conséquent, les prix sont forcément un peu plus élevés. Petit bémol : la clim extra-forte qui nous a un peu gâché la fin de repas parce qu’on avait vraiment froid. Venir avec une petite laine !
Cathédrale Mérida de nuit
Cathédrale Mérida de nuit

Informations pratiques

Nous avons rencontré quelques difficultés dès notre arrivée à l’aéroport de Mérida que nous aimerions partager avec vous, pour vous éviter les mêmes problèmes ! 

Sachez qu’il n’y a pas de bureau de change à l’aéroport de Mérida. Deux distributeurs sont à disposition, mais quand nous sommes arrivés, le premier était hors service et le deuxième a failli manger notre carte bancaire sans nous donner le moindre peso. Il est donc préférable de changer un peu d’argent avant votre départ. Dans le centre-ville de Mérida, il y a tout ce qu’il faut pour retirer et changer de l’argent, mais il faut d’abord y aller !

Comme nous n’avions pas de pesos pour un taxi, on a voulu prendre un Uber, et c’était le début de notre deuxième problème. Les chauffeurs Uber n’ont pas le droit de prendre des passagers à l’aéroport, ce service est réservé aux taxis qui payent une licence. Et ça ne rigole pas du tout ! Notre chauffeur Uber s’est fait arrêté par la police alors que nous venions de monter dans la voiture. Un policier vraiment sympathique nous a expliqué le système, et il nous a organisé de manière très exceptionnelle un taxi qui nous a amené gratuitement au centre-ville. Ce n’était pas très agréable tout de suite après notre arrivée sur le sol mexicain, donc on vous recommande de ne pas tenter l’expérience. D’autant plus qu’un taxi pour le centre-ville ne vous coûtera pas plus que 100 à 120 pesos.

Et vous, quand partez-vous à Mérida ? 🙂

(Bretzel)


Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *