Weekend en Sud-Bourgogne

campagne en bourgogne
Le charme des vignes dans le sud de la Bourgogne

Le printemps est bel et bien arrivé et la fin de la règle des 10 kilomètres avec. Cela fait deux bonnes raisons pour vous raconter notre dernier petit week-end (qui date d’avant le 3ème confinement). Toujours dans la catégorie des destinations à proximité de Lyon, nous sommes partis explorer le sud de la Bourgogne. C’est une excellente destination si vous cherchez encore un coin pour fêter ce premier bout de liberté retrouvé, en espérant que les autres levées de restrictions suivront comme prévues.

Notre hébergement en Sud-Bourgogne à Azé

Pour passer la nuit, nous avons choisi le gîte Le logis d’Azé dans le charmant petit village du même nom. Très bien situé en Bourgogne entre Mâcon, Cluny et Tournus, c’est un bon point de départ pour explorer la région. Dès notre arrivée, le maître des lieux, Pierre, nous a accueilli avec un petit verre de bienvenue. Nous avons également pu profiter de la table d’hôtes (bœuf bourguignon pour le dîner, comme il se doit !) et d’un copieux petit déjeuner avant de reprendre la route. Notre chambre (« Sérénade ») dans cette ancienne maison vigneronne typique de la région était grande, confortable et décorée avec goût. La nuit a été très reposante et le réveil agréable avec la vue sur le vaste jardin derrière la maison. En conclusion, vous ne regretterez pas d’avoir séjourné dans ce gîte très accueillant !

Découverte de Mâcon

Nous avons commencé notre week-end par la visite de la ville de Mâcon. Puisque nous étions encore en période de fermeture (lieux culturels, restaurants, etc.), la découverte s’est limitée à une longue promenade. D’abord, nous avons exploré le centre-ville qui, outre une grande zone piétonne avec des magasins (encore ouverts à l’époque), héberge aussi quelques sites et monuments intéressants : la maison de Bois, le Vieux Saint-Vincent, l’académie de Mâcon … le musée des Ursulines et le mémorial citoyen étaient forcément fermés, ce sera pour une prochaine fois. Sur le site de l’office de tourisme, vous pouvez également télécharger le « tracé de la plume », une application gratuite qui vous guidera dans la découverte du patrimoine.

Après avoir exploré le centre-ville, nous avons continué la balade le long de la Saône. En partant du pont Saint-Laurent vers le nord, le chemin amène au port de plaisance de Mâcon. Une boucle par le Parc Nord permet ensuite de rejoindre le centre-ville. Le vent a soufflé fort, mais la promenade le long du fleuve était néanmoins très agréable.

Au bord de la Saône à Mâcon

Entre Mâcon et Tournus

Avant de rejoindre le gîte, et un peu fatigués de notre longue marche à pied, nous avons décidé de continuer à explorer la région en voiture. En quittant Mâcon vers le nord, direction Tournus, vous aurez l’occasion de découvrir pleins de jolis villages vignerons et de beaux paysages (à condition de prendre les petites routes et non pas l’A6). Nous nous sommes dirigés vers Brancion, un site médiéval. C’était étonnant de voir ce petit village totalement désert. Mais on n’a pas besoin de beaucoup d’imagination pour deviner l’affluence en été, avec des animations et quand tout est ouvert. Nous avions déjà suffisamment marché, mais sachez que le coin regorge aussi de jolis chemins de randonnée.

Avant de rebrousser chemin et descendre au sud vers Azé, nous nous sommes arrêtés dans un autre village pour faire le plein de vins de Bourgogne. Evidemment, impossible de visiter la région sans acheter quelques belles bouteilles. 🙂 A cause de la crise sanitaire, nous n’avons pas fait de dégustation, mais c’est sur notre liste pour le prochain séjour dans cette belle région !

Visite de Tournus

Le dimanche matin, après un tour au petit marché d’Azé, nous sommes repartis vers le nord à Tournus. Au début, cette étape n’était pas prévu, mais nous avions appris au gîte que l’abbaye Saint-Philibert était ouverte à la visite. On est donc allés à Tournus pour découvrir ce chef-d’oeuvre de l’art roman. Le site méritait vraiment le détour, avec l’église impressionnante, le cloître et la crypte.

De plus, la petite ville de Tournus, également au bord de la Saône, invitait à une petite balade dominicale sous le soleil printanier.

Randonnée autour de la Roche de Solutré

Il faisait beau, nos pieds s’étaient reposés depuis la veille – c’était parti pour la randonnée ! Comme beaucoup d’autres, nous avons choisi le grand site de France Solutré Pouilly Vergisson. Heureusement que le site est suffisamment grand pour qu’on ne se marche pas sur les pieds ! Vous avez différentes possibilités pour faire des randonnées dans le coin. Une bonne source d’information est le site officiel, où nous avons aussi trouvé notre parcours. Le « Sentier des Crêtes » est une très jolie balade (environ 8km) avec de beaux points de vue. Vous passez par la forêt, de petits villages, les vignes… nous l’avons beaucoup appréciée !

A la fin, nous avons modifié un peu le parcours pour grimper la Roche de Solutré. C’était un gros effort alors que nous avions déjà beaucoup marché pendant le week-end, mais la belle vue d’en haut nous a bien récompensés.

Vue de la Roche de Solutré

Conclusion sur le Sud-Bourgogne

On se dit de plus en plus qu’on a vraiment choisi une très belle région. La Sud-Bourgogne était la troisième destination à proximité (entre 1h et 1h30) de Lyon, après le Haut-Bugey et l‘Ardèche. Et encore une fois, on n’a pas été déçu ! Même à un moment où tout était fermé, nous avons sans problème trouvé de quoi nous occuper le temps d’un week-end. La région est magnifique, et nous avons hâte de revenir pour l’explorer davantage. Forcément, le côté découverte gastronomique (et œnologique!) manque un peu. Mais l’heure de la réouverte des restaurants n’est pas loin, et on se vengera lors de notre prochain séjour !

(Bretzel)


Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *