Grande-Terre : la « petite Bretagne » des Caraïbes

Grande-Terre : la "petite Bretagne" des Caraïbes

Après deux mois de silence sur le blog, nous voilà de retour pour partager avec vous notre dernière destination : la Guadeloupe. Cela faisait longtemps qu’on avait envie de découvrir ce bout de France dans les mers des Caraïbes, et fin avril, le moment était enfin venu.

Les billets d’avion et la location de voiture

Nous avons pris un vol direct de Paris jusqu’à Pointe-à-Pitre avec Air France. Ayant réservé plusieurs mois en avance, nous avons payé 450 € par personne pour l’aller-retour, ce qui est plutôt raisonnable. Le vol dure 8h et s’est très bien passé.

Une fois arrivés à l’aéroport de Pointe-à-Pitre, nous avons d’abord récupéré notre voiture de location. Louer une voiture est quasi indispensable, sauf si vous voulez rester au même endroit pendant votre séjour. Il est difficile de se déplacer en transports en commun, donc pour découvrir l’île, la location d’une voiture s’impose.

Nous avons choisi la compagnie Sixt que nous avions déjà utilisée à d’autres endroits. A Pointe-à-Pitre, il faut faire les formalités administratives dans un bureau à proximité du hall d’arrivée, et ensuite un chauffeur vous amène en minibus à l’endroit (un peu plus loin) où on peut récupérer la voiture. Il faut prévoir un peu de temps, surtout quand il y a de l’affluence. Mais pour nous, tout s’est bien enchaîné et nous n’avons pas dû attendre trop longtemps.

Que faire en 3 jours à Grande-Terre ?

Il y a énormément de possibilités, que nous ne pourrons pas toutes énumérer. Nous avons passé 3 jours à Grande-Terre, en étant basés à Sainte-Anne, et partagerons nos idées (non exhaustives) de visites et balades avec vous.

Jour 1

Le jour après notre arrivée, nous sommes partis à la découverte du Nord-Ouest de Grande-Terre. Notre première destination était la belle plage de la Chapelle à l’Anse-Bertrand – parfait pour se mettre dans l’ambiance des vacances avec son sable blanc et ses cocotiers ! Si vous avez un petit creux, vous pouvez soit amener votre pique-nique (ce que font les locaux), soit vous restaurer à la buvette ou au restaurant du « Zion Train ». Nous ne pouvons pas évaluer la qualité de la nourriture car nous avons seulement pris des boissons.

Croissant à la plage de l’Anse-Bertrand

L’après-midi, nous avons poussé un peu plus loin et sommes arrivés à la plage de l’Anse-Souffleur à côté de Port-Louis. Cette plage est beaucoup plus animée (peut-être aussi parce que nous y étions un dimanche après-midi), avec de la musique, des stands avec de la nourriture et plus de monde que la plage quasi-déserte de l’Anse-Bertrand. L’eau y est beaucoup plus tranquille aussi, ce qui attire les familles avec des enfants. Nous y avons passé un bon moment avec baignade et snorkeling. Si vous y passez, profitez-en pour faire un tour au petit cimetière marin qui se trouve à l’extrémité de la plage – les tombes de sable décorées avec des coquilles valent le détour !

Plage de l'Anse du Souffleur
Plage de l’Anse du Souffleur

Jour 2

Le deuxième jour, nous avons continué notre exploration du Nord de Grande-Terre, cette fois-ci au Nord-Est. Nous avons commencé avec le point le plus au nord, à savoir la Pointe de la Grande-Vigie. En empruntant un petit sentier balisé, on découvre des jolis points de vue sur les falaises et le rocher de la Tortue :

Rocher de la Tortue - Pointe de la Grande Vigie - Grande Terre
Rocher de la Tortue

On comprend mieux ici pourquoi certains appellent Grande-Terre « la petite Bretagne des Antilles ».

Nous ne nous sommes pas arrêtés longtemps ici, car une randonnée nous attendait : Nous avons fait la Trace de la Grande-Falaise, au départ de la Porte d’Enfer et jusqu’au Trou du Souffleur :

Vous pouvez garer votre voiture au parking qui se trouve en face du resto « Chez Coco ». Comptez 3h pour la rando que nous avons faite. Si vous êtes motivés, il est possible de continuer après le Trou du Souffleur. Ce qu’il faut savoir :

  • Il est recommandé d’y aller tôt. Dans tous les cas, partez avec de bonnes chaussures, de la crème solaire, un chapeau et suffisamment d’eau. Il n’y a que très peu d’ombre sur le chemin.
  • Si vous voulez vous rafraîchir au Trou du Souffleur, une petite serviette peut être utile.
  • Les paysages sont magnifiques et le Trou du Souffleur impressionnant ! Nous avons beaucoup aimé cette randonnée. S’il y a un petit bémol, c’est le fait qu’il faut emprunter le même chemin à l’aller qu’au retour.

Après notre randonnée, nous nous sommes arrêtés au restaurant « Chez Coco » pour un déjeuner tardif : cocktail de fruits excellent, accras et un très bon sorbet à la coco. Tarifs un peu élevés, mais le cadre est sympa.

Sur le chemin de retour, nous avons fait une petite halte baignade à la plage du Bois-Jolan, entre Sainte-Anne et Saint-François. La plage est très belle, mais l’eau est très peu profonde donc pas approprié si on veut nager. Par contre, elle est parfaite si vous y allez avec des enfants. Au début, on avait prévu de faire une autre plage : la plage de l’Anse Maurice au nord-est. Mais nous sommes tout de suite repartis après notre arrivée car l’eau était malheureusement pleine de sargasse. Cette alge malheureusement de plus en plus présente nous a déjà gâché plus qu’une baignade !

Jour 3

Le troisième jour, nous avons exploré le sud de Grande-Terre qui est le côté le plus touristique. D’abord, nous nous sommes baladés à Saint-François où nous avons notamment profité du marché de la Rotonde pour acheter quelques petits souvenirs et cadeaux. Malheureusement, le temps n’était pas au beau fixe ce jour-là. Pendant une nouvelle averse, nous nous sommes arrêtés au « Kreol West Indies » : l’endroit est un mélange entre musée, galerie d’art moderne et boutique qui propose des produits éco-responsables. Pas indispensable, mais une halte agréable si vous passez par là :

Ensuite, direction la Pointe des Châteaux – le site le plus visité de la Guadeloupe ! Nous sommes montés jusqu’à la Croix et avons admiré le joli panorama avant de retourner vers le parking par la plage. Coup de chance, le temps s’est un peu levé pendant qu’on y était – le site est évidemment plus joli avec du soleil !

Nous avons conclu notre séjour à Grande-Terre avec un petit arrêt sur la plage de l’Anse à la Gourde et une pause goûter à « Gelato & Cappuccino » à Sainte-Anne.

Où loger et manger à Grande Terre ?

Pendant notre séjour à Sainte-Anne, nous avons logé au gîte « Fleur de Coco » dans un joli bungalow avec piscine privée.

Nous étions très satisfaits de ce logement au calme dans un joli jardin. Il n’y a que deux logements : le bungalow pour deux personnes qu’on louait, et une autre un peu plus grand qui hébergeait une famille. Une petite cuisine permet de se préparer le petit déjeuner et se faire à manger, si on n’a pas envie de prendre la voiture tous les soirs pour aller dîner. Par contre, on est à une dizaine de minutes du centre de Sainte-Anne, à pied c’était trop loin.

Le propriétaire était très sympa et disponible pour nous aider en cas de problème. Le jour de notre arrivée, une bouteille de rhum et un petit déjeuner pour le lendemain nous attendaient au gîte.

En terme de restaurants, nous avons testé les suivants à Sainte-Anne :

  • Le Lucullus : un bon rapport qualité-prix à Sainte-Anne. Nous avons testé le poisson grillé qui était très bon. Il faut arriver tôt, ou (encore mieux) faire une réservation car l’endroit est populaire.
  • Koté Sud : le resto un peu chic de Sainte-Anne. Les prix sont plus élevés, mais justifiés : excellents plats très bien présentés, un service attentif et un cadre très agréable. Nous y avons passé une très belle soirée – c’est définitivement à recommander.
  • Americano Café : On peut y manger, mais nous avons juste pris un verre. Apparemment, en termes de nourriture, c’est variable (mais encore une fois, nous ne pouvons pas en parler). Le soir de notre passage, il y avait de la musique live, mais pas beaucoup d’ambiance.

Dans le prochain article, nous vous parlerons de la deuxième étape de notre voyage en Guadeloupe – la découverte de Basse-Terre.

A bientôt !

(Bretzel)


Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *